" "
Sciences Po | Library - New window

Guides thématiques

Sociologie

Bibliographie sélective - ouvrages et revues

"attention, chantier en cours"

 

Lafarge, Géraud. Les diplômés du journalisme : sociologie générale de destins singuliers. Rennes : Presses universitaires de Rennes. 2022. [ebook et imprimé]

 

Arnold, Klaus, Paschal Preston, et Susanne Kinnebrock (eds.). The handbook of European communication history. Hoboken: Wiley Blackwell. 2020. [e-book]

 

Bounegru, Liliana et Jonathan Grey. The data journalism handbook: towards a critical data practice. Amsterdam : Amsterdam University Press. 2021.

Sedel Julie. Dirigeants de médias : sociologie d’un groupe patronal. Rennes : PUR. 2021. (e-book et imprimé)

 

François Vallotton & Anne-Katrin Weber, Pour une histoire élargie de la télévision, Living Books.ch, 2022

 

McLuhan Marshall, Understanding media: the extension of man. London, Routledge, 1964. [e-book]

 

Tassi Philiipe, Les médias et leurs fonctions : du Paléolithique au numériqueCaen, Management et société, 2021


 

Rohlinger, Deana A. et Sarah Sobieraj. The Oxford handbook of sociology and digital media. New York : Oxford University Press. 2020.

 

Persily, Nathaniel et Joshua A. Tucker. Social media and democracy : the state of the field, prospects for reform. Cambridge, Cambridge University Press. 2020

 

Mercklé Pierre, La sociologie des réseaux sociaux. Paris, La Découverte (coll. « Repères »), 2016

 

Maigret Éric, Sociologie de la communication et des médias. Paris, Armand Colin (coll. « U »), 2015

 


Rémy Rieffel, Sociologie des médias, Paris, Ellipses, 2015

 

Olivesi Stéphane, Sciences de l'information et de la communication. Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2014

 

Berger, Arthur Asa, 50 ways to understand communication. A guided tour of key ideas and theorists in

communication, media, and culture, Lanham, Rowman & Littlefield Publ., 2006.

 

Cyril Lemieux, Mauvaise Presse. Une sociologie compréhensive du travail journalistique et de ses critiques, Paris, Métailié, 2000

 

Pierre Bourdieu, Sur la télévision, Paris, Raisons d'agir, 1996

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Attention, chantier en cours ! 

Cuin Charles-Henry, François Gresle, Ronan Hervouet. Histoire de la sociologie : de 1789 à nos jours [4e éd. refondue et mise à jour]. Paris : la Découverte. 2017.

Heilbron Johan. La sociologie française : sociogenèse d’une tradition nationale. Paris : CNRS éditions. 2020

 

Attention, chantier en cours ! ...

La sociologie de l'action publique constitue un changement de perspective par rapport à celle des politiques publiques, alors qu'elle diversifie ses objets d'analyses : action de l'État, mais aussi des acteurs publics et privés, du monde associatif ou issus de la société civile. Elle pense l'action conjointe des acteurs autour de projets divers en décomposant les liens complexes qui les unissent. La sociologie de l'action publique permet en quelque sorte de comprendre et de laisser voir ce qu'est la politique en action.

 

Les inégalités économiques, professionnelles, culturelles, scolaires, de genre ou de race sont autant de phénomènes qui posent question à la sociologie. Si l'étude des inégalités sociales ne semble pas être un champ sociologique autonome, les inégalités sont au cœur de la pensée et des engagements des chercheuses et des chercheurs de cette discipline.

 


Franck Cowell, Measuring Inequality. Oxford : Oxford University Press. 2011.


lecture 13 final

 

 

La sociologie des migrations ne constitue peut-être pas un champ autonome de la discipline, mais les mobilités et les crises migratoires constituent sans aucun doute un thème extrêmement dynamique de la sociologie et plus globalement des sciences sociales. Souvent au croisement de la démographie, de l'anthropologie et de la sociologie, les travaux actuels permettent de repenser les migrations sous des angles originaux.

 

En s'articulant avec l'urbanisme, l'économie, l'écologie ou encore la science politique, la sociologie urbaine s'est imposée comme un domaine phare de la discipline. Dès le départ, elle problématise la tension entre formes concrètes et structures abstraites, "entre la ville conçue et traitée comme réalité spatiale et la ville saisie comme entité sociale et politique" (Ledrut, L’espace en question, 1976). A travers l'étude des pratiques, relations et conflits qui s'y déplient, cette sous-discipline montre comment la ville échappe en partie à ses concepteurs. "Gigantesque mécanisme de tri et de filtrage" (Park, "La ville comme laboratoire social", 1979), la ville connaît une croissance et une complexification devenues critiques. L’urbanisation planétaire pose en effet des problèmes à toutes les échelles, qui demandent de nouvelles grilles de lecture, notamment en termes de recherche et d’action publique. Dans ce contexte, la perspective urbaine reste essentielle pour une meilleure compréhension des sociétés contemporaines et leurs milieux de vie (Adisson et al., Pour la recherche urbaine. 2020).

Ci-dessous une -très courte- sélection d'ouvrages (classiques et plus récents) et des listes de ressources centrées sur l'urbanisme : sites institutionnels et bases de données.

(...) Cet ouvrage est issu d'une enquête collective et pluridisciplinaire au long cours. Appuyé sur des études de cas inédites, ancrées principalement dans les territoires des agglomérations lyonnaise et grenobloise, il renouvelle l'histoire environnementale urbaine en défrichant de nouveaux chantiers de recherche de l'histoire de la France de l'après-guerre. Il met en lumière la longue histoire des projets de transition environnementale, et le paradoxe qui les fait coïncider avec des innovations destructrices pour les écosystèmes. [présentation éditeur]

Adisson, F., Barles, S., Blanc, N., Coutard, et al. Pour la recherche urbaine. Paris : CNRS Éd., 2020.

 

Georg Simmel, Les grandes villes et la vie de l'esprit. [Suivi de] Sociologie des sens. Paris, Payot, 2013.

Dans cet ouvrage Georg Simmel livre une approche sociologique, philosophique et psychologique de la ville. En centrant son analyse sur l'expérience vécue, il dresse un portrait de la ville moderne et considère son impact sur la vie psychique et physique de nos expériences sensibles et de nos mentalités.

 

Dana Cuff, Anastasia Lukaitou-Siders, Todd Presner et al.Urban humanities: new practices for reimagining the city, Cambridge/London : MIT Press. 2020.

 

"Urban humanities views the city through a lens of spatial justice, and its inquiries are centered on the microsettings of everyday life. The book's case studies report on real-world projects in mega-cities in the Pacific Rim - Tokyo, Shanghai, Mexico City, and Los Angeles- with several projects described in detail, including playful spaces for children in car-oriented Mexico City, a commons in a Tokyo neighborhood, and a rolling story-telling box to promote “literary justice” in Los Angeles" (présentation éditeur).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Smeds, Fanny E. Urban Mobility Transitions: Governing through Experimentation in Bristol and New York City. University College London. 2021. [PhD dissertation/thèse de doctorat]

Transitions away from car-dominance is one of the key debates in urban research, policy and practice today. Car-free public space, cycling and convenient public transport services are widely seen as desirable, yet the reconfiguration of our streets and transport networks has been incremental. This doctoral research examines how mobility in cities is governed through experiments, commonly understood as pilot projects, and whether experiments hold potential for transformative change in urban mobility systems, including transitions away from automobility. The research compares Bristol City Council and NYC city government as two municipalities with a different degree of reliance on external funding. The stronger capacity of NYC city government can be explained by its higher degree of fiscal autonomy and mobility policy discretion, whereas Bristol City Council’s capacity was limited by the centralisation of the UK state. This work also shows that both municipalities pursued successful endogenous strategies in response to multi-scalar structure, and points to organisational and governance practices that can create ‘political space’ for urban actors to further transitions.

 

 

 

E-books / manuels

Routledge handbook of cosmopolitanism studies. 2012

Oxford handbook of urban planning. 2012

Cambridge handbook of sociology. vol. 1&2. 2017

Sage handbook of new urban studies. 2017

Routledge handbook on spaces of urban politics. 2018

Handbook of urban segregation. (E. Elgar). 2020

Routledge Handbook of Waste Studies. 2021

City, Climate, and Architecture (de Gruyter). 2022

Routledge handbook of urban ecology. 2d ed. (2021) Coming soon!

 

REVUES SHS spécialisées

ABE Journal. Architecture beyond Europe

Ambiances. Environnement sensible, architecture et espace urbain

Articulo. Journal of Urban Research

Les Cahiers de la recherche architecturale et urbaine

Cities

Cybergeo : revue européenne de géographie / European journal of geography

Espaces et sociétés

Géocarrefour. Revue de géographie de Lyon

Journal of Urban Economics

Journal of Public Transportation

Landscape and Urban Planning

Métropoles

Métropolitiques, revue des questions urbaines

Nature Sustainability

Territoire en mouvement

Urban Studies

Urbanisme

 

DaCruz (street artist), 23 rue Auger-rue Scandicci. Pantin (93)

Photo : lucky Sophie

 

Ressources en urbanisme (institutions, revues et bases documentaires)

GéoPortail de l’urbanisme GPU : Infrastructure publique d’information géographique

DRIEA : Direction régionale et interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement - elle relève de deux ministères : Transition écologique et Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. La DRIEA met en œuvre des politiques en matière de transports, d’aménagement durable, d’habitat et d’urbanisme (sous l’autorité des préfets d’Île-de-France, Paris et des départements).

Institut Paris Région (ex-Institut d'aménagement et d'urbanisme de la Région parisienne créé en 1960)

      - Médiathèque Françoise Choay (dépendante de l'IPR) : service public documentaire sur l'aménagement, l'urbanisme, l'environnement dans toutes ses composantes, les transports, le logement, l'économie, les équipements, la sécurité, le sport, etc. en Île-de-France et dans d'autres grandes métropoles d'Europe et du monde.

Le Centre de Ressources Documentaires Aménagement, Logement, Nature (ex- Centre de doc. de l’urbanisme

URBAMET : association qui œuvre pour le partage des connaissances entre les acteurs de l’urbanisme, de l’habitat et des déplacements, et pour le rayonnement des savoir-faire français sur ces domaines. Ce portail offre un accès unique à l’ensemble des sites des acteurs de la ville.

https://www.revue-urbanites.fr/ : la revue Urbanités a pour but de donner à comprendre le fait urbain dans toutes ses dimensions et dans toutes les villes du monde. Il s’agit ici de témoigner de l’infinie variété des caractères qui font les villes.

 

La sociologie française de l'éducation remonte aux travaux d'Emile Durkheim. De nombreux sociologues, parmi lesquels Pierre Bourdieu, Raymond Boudon ou encore Sandrine Garcia ont enrichi la connaissance dans ce champ, aujourd'hui encore très dynamique, notamment à Sciences Po (cf. notamment les travaux de Agnès Van Zanten et Marie Duru-Bellat).

A. Allouch. Les nouvelles portes des grandes écoles. Paris : PUF. 2022

Cette enquête au long cours menée dans des institutions prestigieuses en France et au Royaume-Uni (Sciences-Po, l’Essec et l’université d’Oxford) offre une plongée au cœur des dispositifs d’égalité des chances. Quels sont leurs effets réels sur ces établissements? Comment les grandes écoles parviennent-elles à assurer leur rôle de sélection des élites, à l’heure où la diversité est promue au rang de valeur? Ces programmes incarnent une nouvelle morale des concours, marquée à la fois par la mise en marché de l’éducation et l’individualisation du parcours des élèves. Si les institutions d’élite renouvellent leur propre légitimité à exercer une forme de "magie scolaire", la question des inégalités sociales demeure.

 

Ben Ayed Choukri, Joutard Philippe, et Duvoux Nicolas. Grande pauvreté, inégalités sociales et école : sortir de la fatalité, Berger-Levrault. 2021.

Le système éducatif français reste un des plus inégalitaires en Europe. Mais l’échec scolaire, est-il une fatalité ? Les auteurs proposent des données statistiques et historiques sur la situation de l’école française en matière d’inégalités (trois millions d’élèves ont des parents pauvres, soit 1 jeune sur 5), et ouvrent des perspectives sur les facteurs de réussite à partir d’exemples de terrain.

 

 

L'école de la périphérie : scolarité et ségrégation en banlieue

 

 

Bernard Lahire (éd.), Enfances de classe : de l’inégalité parmi les enfants, Seuil. 2019.

Avec ce livre qui fera date, il s'agit de montrer "la plus extrême pauvreté comme la plus grande richesse et permet[tre] de faire sentir, autant que de faire comprendre, que ces enfants, qui sont tous en grande section à l’école maternelle, au même moment, dans la même société, ne vivent pas du tout les mêmes réalités. Saisir les inégalités dès l’enfance est une manière d’appréhender l’enfance des inégalités, au sens de leur genèse dans la fabrication sociale des individus » (B. Lahire)

 

Marie Duru-Bellat, Géraldine Farges et Agnès Van Zanten, Sociologie de l’école, (6e éd.), Armand Colin, 2022. (online & imprimé)

 

 

D'abord considérée comme une déclinaison de la sociologie des professions de Talcott Parsons, la sociologie de la santé a considérablement renouvelé ses approches et problématiques, notamment grâce aux travaux d'Erving Goffman et Michael Pollack, et, en France, à des auteurs oomme Marc Augé ou Claudine Herzlich. En raison de l'ampleur des travaux qui concernent la santé, la maladie, et plus largement les questions liées au corps, la sociologie de la santé est désormais une branche reconnue, riche et dynamique, des sciences sociales, au croisement de la démographie, l'anthropologie, la sociologie, l'histoire et bien sûr, l'action publique.

Cf. par ex. l'article de Claudine Herzlich et Janine Pierret, « Au croisement de plusieurs mondes : la constitution de la sociologie de la santé en France (1950-1985) », Revue française de sociologie, 2010/1 (Vol. 51), p. 121-148.

Fassin Didier. Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques : cours au Collège de France, 2020-2021. Paris : Éditions du Seuil. 2021. 

Une série de leçons sur la notion de santé publique abordant notamment l'épidémie de sida en Afrique du Sud, la question des soins psychiatriques en prison, les traumatismes de guerre ou les théories du complot liées aux maladies. Avec un regard critique, l'auteur analyse les politiques publiques et leur impact sur l'organisation sociale (Electre 2021).

>> et en podcast : dans le cadre de l'émission Cours du Collège de France, écoutez l'épisode 1 de la série "Les mondes de la santé publique Excursions anthropologiques": Naissance de la santé publique

 

 

Augé Marc, et Herzlich Claudine. Le sens du mal : anthropologie, histoire, sociologie de la maladie. 1983. 

La maladie possède une dimension sociale essentielle à sa définition et à son interprétation. Dans ce livre, ethnologues et sociologues relativisent le relativisme culturel. Les ethnologues décèlent dans la logique des symbolismes mis en œuvre pour décrire et maîtriser la maladie et le malheur une volonté de sens et de cohérence qui a son équivalent dans les sociétés industrielles. En sens inverse et en écho, les sociologues montrent comment la maladie, fonctionnant comme "signifiant social", exige une interprétation qui n'est ni purement technique ni purement individuelle...

 

Petit, Véronique, Kaveri Qureshi, Yves Charbit, et al. The Anthropological Demography of Health. 2020. 

This book explores the combination of anthropological and demographic approaches to public health research, charting the growing body of research that combines ethnography with quantitative models and methods in the field of population health.

 

 

Un des champs de recherche les plus dynamiques en sociologie est sans doute celui des rapports sociaux de sexe et de genre. Si l'on peut considérer l'anthropologue Margaret Mead, le psychanalyste Robert Stoller ou la philosophe Simone de Beauvoir comme des précurseur.se.s en la matière, c'est dans les années 1970 qu'émergent les "gender studies", aux États-Unis puis dans le reste du monde. Le terme "genre", dérivé de l'anglo-saxon, est aujourd'hui largement utilisé dans les autres littératures, dont la francophone.

site internetL'ennemi principal. t.1 : économie  politique du patriarcat

Les travaux de Frédérick Taylor, Henri Fayol et Max Weber sont généralement cités comme précurseurs de la sociologie des organisations, mais c'est seulement au début des années 1970 que celle-ci va s'imposer comme un champ de recherche autonome.  En France, c'est notamment à Sciences Po qu'elle s'est affirmée, grâce aux travaux de Michel Crozier, d'Erhard Friedberg et des membres du CSO (Centre de Sociologie des Organisations).

site internet

 

Proche de la sociologie des organisations, la sociologie du travail s'en distingue par une approche plus ethnographique et par une échelle d'analyse moins large. En France, Georges Friedmann et Pierre Naville sont reconnus comme les fondateurs de ce courant, dont ils rédigeront un traité qui fait référence depuis plus de 40 ans.

 

 

Tomlins Christopher L., The state and the unions : labor relations, law, and the organized labor movement in America, 1880-1960. Cambridge : Cambridge University Press. 1985.

 

ET A SCIENCES PO...

Les mutations du travail et par le travail, COGITO - le magazine de la recherche, mai 2022

Dans ce dossier sont explorés les liens entre le travail et la vie politique, les politiques publiques qui lui sont consacrées, les inégalités de salaires et des trajectoires professionnelles, le revenu universel et l'évolution de métiers en prise directe avec des défis plus globaux tels que la santé et le réchauffement climatique. La variété de ces approches reflète l'importance des travaux consacrés au travail à Sciences Po dans toutes les disciplines.

Sommaire

*******

Annuaire des chercheurs et chercheuses analysant le travail

La sociologie économique aborde, dès l'origine de la discipline, la question essentielle du poids des échanges et du capitalisme dans les sociétés. Les grands fondateurs de la sociologie ont abordé ces questions : Karl Marx à partir d'une critique et une description des fonctionnements du capitalisme, Max Weber  en retraçant la naissance de celui-ci ou encore Marcel Mauss en donnant du sens à l'économie dans les sociétés non-marchandes. Jusqu'aujourd'hui, bien des auteur.e.s enrichissent ces questionnements et débattent du rôle de l'économie et de son imbrication avec le social dans les sociétés contemporaines.

 

Dernière mise à jour: May 24, 2024 5:57 PM